Déshabillons les idées reçues
Les femmes ont besoin d’aimer pour coucher

La chronique de Jannick Achour
Psychologue clinicienne, Psychothérapeute, Sexologue

Serait-ce pour se donner bonne conscience que d’avancer qu’une femme qui « couche » est forcément une femme qui « aime » son partenaire ? Parce que sinon, le sexe sans sentiments amoureux renverrait à quels genres de représentations ? Une femme facile ? Une femme légère ? Une femme irresponsable ? Une femme de petites vertus ? Une nymphomane ? Une prostituée ?

Même si l’éducation de nos petites filles, qui deviendront des femmes, tend à conjuguer sexe et amour dans les relations hommes/femmes, et que, avouons-le, lorsque les deux sont liés, la relation sexuelle est d’une saveur exquise, néanmoins, la dissociation n’est plus ouvertement un privilège masculin. Chez les femmes aussi, le sexe pour le sexe est possible et envisageable, voire grandement facilité dans la société actuelle du sexe 2.0, mais il dépend de ce que l’on cherche à combler dans la relation sexuelle.

Bien que les femmes soient plus souvent dans l’engagement et l’affect que les hommes, peut-on parler pour autant d’amour? Et que met-on dans ce mot valise « amour » qui recouvre tant de sens?
Peut-être faudrait-il sortir des sentiers battus de la mièvrerie des contes de fées dans lesquels la belle endormie attend patiemment que son Prince Charmant vienne la réveiller par un baiser. Car, oui, la révolution sexuelle est passée par là, la contraception, le droit à l’avortement, le droit de choisir son partenaire, ont fait évoluer les représentations sociales et les comportements amoureux et sexuels des femmes.
Les femmes se sont libérées de ce carcan éducationnel qui liait sexe et sentiments, elles peuvent exprimer leur désir, leur plaisir, et nombres d’entre elles déclarent avoir des relations sexuelles dénuées de sentiments amoureux et se sentent libres de changer de partenaires comme elles le veulent.

Cependant, la réalité montre que les relations dénuées de sentiments sont rarement des relations de longue durée et incomparablement moins satisfaisantes que celles pour lesquelles un lien, une vibration, une alchimie entre les deux êtres s’ajoutent au sexe.

Mais au fait, comment savoir si le sentiment amoureux, absent au départ d’une relation purement sexuelle, ne va pas naître ? Car dans une relation où toucher l’autre et se laisser toucher par l’autre, tout peut finir par bouleverser les sentiments et le coeur si l’on n’y prend garde.
Enfin, personne ne nous contredira si l’on avance que nombreux sont aussi les hommes qui aiment ressentir plus qu’une simple attirance physique pour se rapprocher sexuellement de l’autre.