Déshabillons les idées reçues
Quand le moteur chauffe…

La chronique de Jannick Achour

Psychologue clinicienne, Psychothérapeute, Sexologue

Et si nous faisions le parallèle entre la sexualité masculine et l’automobile ? Après tout, nous attendons de notre voiture qu’elle remplisse sa fonction quels que soient les circonstances ou les événements. Plus encore, pour la majorité d’entre nous, elle nous est indispensable car pourvoyeuse de bien-être et de liberté.

 

« La sexualité de l’homme n’est qu’une simple mécanique »

Mais il y a un prix à payer et des soins à lui prodiguer. Et comme il est de coutume de penser que la sexualité de l’homme n’est qu’une simple mécanique, nous allons poursuivre dans l’utilisation de cette métaphore pour démontrer que le seul moteur n’est pas toujours en cause lors d’une panne et que les conséquences concernent plus que le seul homme. Ceci afin de ne jamais cesser de réhabiliter l’homme dans une vision globale d’un être doté de sentiments, de sensibilité et de doutes, comme tout un chacun.

 

A l’instar de tous les conducteurs de véhicules, il n’en n’est pas un qui ne se soit pas préoccupé par une éventuelle panne, à fortiori quand la voiture prend de l’âge.

Malgré les soins, les contrôles techniques apportés au véhicule et la gratitude pour les bons et loyaux services qu’il a jusque-là rendu, il arrive parfois qu’il tombe en panne. Le moteur a chauffé, une épaisse fumée sort du capot, il ne redémarre pas… Dans une telle situation, deux attitudes : soit le conducteur s’acharne à essayer de le faire redémarrer au risque de noyer le moteur, soit il prend la pause, il réfléchit et il appelle une dépanneuse sauf si cela est déjà arrivé et qu’il sait identifier l’origine du problème auquel il sait remédier…un problème de niveaux par exemple. Niveau d’exigence vis-à-vis de soi, vis-à-vis de l’autre ?

 

La panne peut survenir à l’allumage alors que le véhicule est encore dans le garage et dans ce cas, le conducteur aidé de sa passagère devra faire montre d’une grande capacité de réactivité et de créativité pour trouver une solution de rechange afin de parvenir à la destination finale. Ce peut être par exemple de laisser le véhicule se reposer au garage et prendre d’autres moyens de parvenir à destination.

 

véhicule moteur noir et blanc

« Comment comprendre une telle situation inédite ? »

Le refus d’obtempérer du véhicule peut aussi se manifester alors que la route est dégagée, fluide et puis sans crier gare, la voiture stoppe. La panique s’empare du conducteur car la route est encore longue, il est au milieu de la chaussée et mille et une questions s’imposent à lui…comment réagir ? Comment comprendre une telle situation inédite ? La voiture est pourtant jeune, vigoureuse, voire sportive ?  Peut-être l’a t-il démarrée alors qu’elle était encore froide ? Si tant est que la voiture reparte après avoir calé, reprendra t-elle la route à vive allure comme avant, ou bien montrera t-elle encore des signes de faiblesse ? Le conducteur sera t-il anxieux et vigilant, traquant la moindre alerte ou bien sa conduite sera légère et insouciante ?

 

Et bien la métaphore de la voiture peut tout à fait servir la cause de la sexualité masculine à la différence que l’homme est plus qu’une simple mécanique, qu’il n’est pas une machine à érections, qu’érection ne rime pas toujours avec désir, et que désir peut ne pas être suivi d’une érection dans certaines circonstances. En effet l’érection de l’homme est dépendante d’un environnement propice, notamment de la qualité de la relation et des circonstances. Il ne sert donc à rien de s’acharner sur un sexe qui ne veut se mettre au garde à vous.

couple véhicule

« Un trouble de l’érection est une affaire de couples »

En outre, un trouble de l’érection est une affaire de couples et ne concerne pas que le seul homme.

Face à un homme à l’érection fébrile, la meilleure attitude pour une femme consiste à dédramatiser sans pour autant banaliser, reprocher, accuser, culpabiliser, dévaloriser cet homme touché à coeur dans sa virilité. Il conviendra de penser que ce problème se conjugue à deux et que c’est ensemble qu’il faut le traiter, au premier chef, au moyen de la communication.

 

Quand bien même il n’est jamais aisé d’en parler ni de trouver le bon moment pour le faire, il est indispensable de pouvoir aborder la situation afin d’en comprendre les ressorts et de trouver les solutions. Et pour paraphraser une célèbre maxime, en cas de doutes ou si les symptômes persistent, consultez votre médecin.

 

Un trouble de l’érection est toujours source de frustration, de gêne, voire de honte pour certains hommes. Il crée un climat d’anxiété et de peur de l’échec ce qui a pour conséquence d’aggraver la situation. En outre, non pris en charge, ce trouble finit souvent par de l’éloignement, voire un espacement des relations sexuelles menaçant l’harmonie du couple, pouvant aller jusqu’à la séparation.

garage véhicule

« Pourquoi consulter est si important ? »

Pourquoi consulter est si important ? Pour ne pas laisser place au doute et à l’inquiétude et parce que dans la plupart des cas, il existe un large panel de solutions visant à la résolution rapide de cette difficulté sexuelle.

 

Bien entendu, comme pour tout trouble quel qu’il soit, un bilan global sera nécessaire afin d’écarter toutes causes médicales. Mais le plus souvent, l’origine est psychogène et les moyens de la dépasser sont nombreux. Qu’ils soient médicamenteux, éducationnels, psychothérapeutiques, ils ont tous pour effet de rapidement conjuguer ce trouble au passé.